lundi 28 juillet 2014

Et vous, vous connaissez Nice ?

Quand on parle de Nice, qu'est qu'on entend généralement ?
La promenade des anglais ? Le port ? Les vieux ? Le Carnaval ! La place Masséna (<3) ?! Le  vieux Nice ?
Peut-être oui. Mais Nice, ce n'est pas que ça ! Si pour moi quand j'entend Nice, j'entend mon école, la Mantega, mon Collège, le Parc Impérial, la ville ou j'ai grandis en fait, et bien, laissez moi vous parler d'une part de Nice dont on parle trop peu souvent !
La gastronomie niçoise ! Car oui, on peux parler de gastronomie niçoise au vue des nombreux plats que contient cette culture !
En ce jour, nous avons accueillit des amis à manger, et nous avons décider de leur faire connaitre un peu de cette culture !
Et qu'avons nous cuisiné ? Voici le programme :
Socca
Pissaladière
Pan Bagnat
Tapenade
Ratatouille
Tourte de Blettes

Vous ne connaissez pas ? Laissez moi vous présenter ces plats !

Pissaladière

La pissaladière
La pissaladière (pissaladiera en nissart, la langue niçoise) est une spécialité culinaire de la région niçoise que l'on retrouve dans toute la Provence maritime. Elle est parfois considérée comme une variante de la pizza. La pissaladière est confectionnée avec de la pâte à pain mais ne comporte traditionnellement pas de tomate.

Outre la pâte à pain, elle est surtout composée d'un lit d'oignons qui doivent cuire assez longtemps à feux très doux pour « compoter » (90 min à 2 h 30 de cuisson en fonction de la variété) et en prenant soin d'éviter tout brunissement (une cuisson à la cocotte est préférable à la poêle à frire).

La pâte à pain et l'oignon peuvent suffire, mais la vraie pissaladière ne saurait être faite sans pissalat, sorte de pâte ou de crème salée faite à partir de sardines et d'anchois salés, qui ont d'ailleurs donné son nom à la spécialité (du nissartpeis salat = poisson salé). De plus en plus, on remplace le pissalat par de la crème d'anchois ou des filets d'anchois. Enfin, on a coutume d'ajouter à la pissaladière des olives noires, les caillettes (petites olives noires de Nice).

La recette : A venir 


Notre pissaladière :


Pan Bagnat

Le Pan Bagnat, c'est quoi ?

Le pan-bagnat est un sandwich niçois qui a été adopté par toute la Provence et dans lequel entrent en salade des crudités et de l'huile d'olive, placées dans un petit pain rond réalisé spécialement à cet effet. En niçois, pan banhat signifie « pain mouillé », sous-entendu d'huile d'olive - une terminologie directement voisine de l'italien pane bagnato, pain mouillé. C’est au départ le casse-croûte à emporter des pêcheurs et autres travailleurs du matin et élaboré à partir d'ingrédients simples et bon marché. Ainsi, le thon, qui fait à présent partie de sa composition chez tous les marchands, a remplacé l'anchois. En effet, le thon était au XIXe et au début du XXe siècle un poisson cher, comparé à l'anchois, poisson populaire. La variante au thon est donc la variante « riche » du pan-bagnat.

La recette : A venir

Mini-Pan Bagnat :

dimanche 27 juillet 2014

Socca

La Socca :
La socca est le nom donné à une spécialité culinaire à base de farine de pois chiche originaire de Ligurie, consommée à Menton, à Monaco et à Nice. De Vintimille jusqu'aux environs de La Spezia, elle porte le nom de farinata, dans le sud du Piémont, elle porte le nom de belecàuda (belle et chaude).
La socca se présente sous la forme d'une grande et fine galette cuite sur de grandes plaques rondes en cuivre étamé, dans un four à pizza. Une fois cuite, la galette a une couleur dorée (jaune orangé) et est même légèrement brûlée par endroits.

La recette bientôt :)

Mais voici notre socca :